Ze Cadavre exquis
Un jeu littéraire offert par Alorthographe.com, professionnel de la correction orthographique tous documents.

Accueil | Ajouter | Aide | Histoire | Conditions | Retour accueil ALORTHOGRAPHE| Annuaire littéraire gratuit


accueil Pour comprendre le fonctionnement d'un cadavre exquis, je vous invite à visiter la section Histoire et Aide

Cadavres IncompletsCadavres Complets
N°1 - Etape :1/5
N°2 - Etape :3/5
N°3 - La tisane des pensées frappe facilement le tonneau.
N°4 - Un roux qui se promène habille gentiment a midi
N°5 - L'apprenti boulanger qui sent mauvais minaude avec horreur chez moi.
N°6 - Tintin perdu pleure doucement dans la nuit.
N°7 - L'occultisme qui fait du café mange doucement dans la fougère à l'orée de la forêt.
N°8 - Le hibou qui fait du café rigolait avec ferveur tout près du presbytère.
N°9 - La fée qui étouffe un baillement s'amuse superbement ce matin-là.
N°10 - La luciole qui regarde un film triche doucement très tôt le matin.
N°11 - Le lièvre émerveillé chasse sensuellement dans ton panier.
N°12 - Les girafes plantureuses achètent douloureusement à l'aube d'un nouveau jour.
N°13 - L'ouvrage qui fume des cigares serpente nonchalemment sous le lit.
N°14 - Les oreilles affreuses pleurent sauvagement à travers d'épaisses fumées.
N°15 - Un papillon barbotant farfouille franchement sur le toit du monde.
N°16 - La femme qui chante à tue-tête sous la douche vole doucement dans la brume électrique.
N°17 - Toute âme qui aime les sushis caracole astucieusement à toute vitesse.
N°18 - L'oiseau fou se heurte vertement dans tes bras.
N°19 - La voiture qui tombe de sommeil chante sensuellement dans la morne plaine.
N°20 - La mouette accueillante tombe gentiment dans la cuisine.
N°21 - Le métronome enjoué enverra de manière exquise la balle sur les carreaux.
N°22 - Le chamois déglingué caresse avec joie la maison de famille.
N°23 - Le petit coeur qui a sauvé le monde deux fois soudoie dubitativement la fenêtre.
N°24 - Les entonnoirs moustachus s'enfouissent rapidement devant la voisine.
N°25 - Les ruines rouges et vertes se tremoussent suavement sur le bout de la chaussure.
N°26 - Le livre qui fait un retrait s'agite ordinairement au sommet de l'arbre vert.
N°27 - Le petit dindon qui marche dans un jardin escalade virtuellement la poubelle.
N°28 - Les lièvres affolés farciront gaiement ma maison.
N°29 - Les danseurs matinaux constataient vigoureusement la fin du monde.
N°30 - Le paysan qui danse sous les étoiles repeint probablement le lave-vaisselle dans les cieux.
N°31 - La guitare qui s'est levée à midi crie doucement ici et là.
N°32 - Les galipettes qui roulent des cigarettes se grattent furieusement sur l'étoile du nord.
N°33 - Les singes qui chantent sous la douche sifflottent grossièrement au clair de lune.
N°34 - La cigogne qui bat les oeufs virevolte soyeusement dans son lit.
N°35 - Les images qui font du shopping le samedi après-midi plaisent bizarrement au petit déjeuner.
N°36 - La skieuse qui a dormi dans le salon conduit bizarrement quand nous renaissons.
N°37 - La chouette répertoriée se glorifie passionnément sur un nuage.
N°38 - Les lutins du Père Noël qui se secouent le bas des reins masquent parfaitement la robe de la mariée.
N°39 - L'ornithorynque maladroit est pendu gentiment au milieu des lotus en fleurs.
N°40 - L'arbre qui change de couleur en décembre se cache brillament dans la fosse septique.
N°41 - La jeune fille élégante se proclame infiniment à l'heure où blanchit la campagne.
N°42 - Le Pape bruyant enferme irréprochablement le haut de la Tour de Pise.
N°43 - L'ordinateur sourd embauche gracieusement vers minuit.
N°44 - La cacahuète curieuse retourne avec promptitude dans l'amphi.
N°45 - L'orteil stimulant dort admirablement sur le tapis de jeu.
N°46 - Le bâtiment bleu qui mange un train hulule goulument dans le ciel étoilé.
N°47 - La pomme de terre qui n'avait pas d'ombre mange expéditivement au temps des cerises.
N°48 - Le chat valeureux chuchote avec imagination dans le salon.
N°49 - Manu le singe excellent joue prudemment dans la poubelle.
N°50 - L'armoire qui nage sur le dos boit silencieusement la porte ouverte.
N°51 - Deux crapauds sans foi ni loi pleurent aimablement dans la boîte à chaussures.
N°52 - Un ouistiti sans chaussures sussure adroitement entre chien et loup.
N°53 - Des dinosaures assoiffés qui préfèrent les ours torturent avec délectation dans un champ de colza.
N°54 - Le lapin ovipare se repose platement au coeur d'un arbre sec.
N°55 - La petite maison bête s'affole parfaitement à l'heure du train de midi.
N°56 - Un inconnu verdoyant rigolait joliment vers le collège.
N°57 - L'arbre myope comme une taupe mange rapidement les pommes vertes.
N°58 - Le matou nageur s'extasie violemment à cause de sa mère.
N°59 - Les vers qui mangent du chocolat accouchent amoureusement pour manger des patates.
N°60 - La traversée vertueuse pleurait visiblement dans une carotte.
N°61 - La toque aveugle de naissance appelle subrepticement sans sa caisse de 12.
N°62 - La nuit embellie réclame sûrement la pêche à la ligne.
N°63 - Le fou ivre murmure furtivement dans l' école.
N°64 - La mer sympa chatouille innocemment dans un coin de l'Univers.
N°65 - Le téléphone qui s'amuse joue virilement loin devant lui.
N°66 - Mademoiselle Francy qui achète un chat tombe rigoureusement derrière la table.
N°67 - Le crayon qui se lave devient sympathique quand la pluie commence à tomber.
N°68 - Le commerçant qui se rape la main mange poliment dans l'étable.
N°69 - Le simonetto qui cherche son chien danse le soir à l'école.
N°70 - L'ennui souriant fait du bruit dans la nature.
N°71 - La femme amusée mange proprement dans la cathedrale.
N°72 - L'ordinateur doucement pleure rapidement au milieu de la nuit.
N°73 - La voiture blanche exécute vite la dernière nuit d'amour.
N°74 - Le papillon fatigué chante brièvement à l'heure du bus.
N°75 - Mon amoureux ironique pleure adorablement quand le ciel perd ses couleurs.
N°76 - Les anneaux repus s'endorment fréquemment dans l'autobus.
N°77 - Les dames élancées jouent bien à la montagne.
N°78 - Un auditeur joyeux loue probablement loin devant la porte.
N°79 - Le baiser minuscule hurle tranquillement chez le dentiste.
N°80 - La praline joyeuse chante affectueusement devant son ordinateur.
N°81 - Les vaches superbes griffent cruellement en décembre.
N°82 - L'oreiller subliminal aime goulûment l'heure du crime.
N°83 - L'unijambiste plus que singulier expédia admirablement son cafard.
N°84 - Un rideau entremêlé déguste grossièrement à travers la jungle saharienne.
N°85 - Le coton froissé sent franchement la moutarde.
N°86 - Un calendrier qui nage en eau trouble court grandement avec une paire de ciseaux.
N°87 - Une paire de chaussettes qualifiée dort rapidement dans une rêverie profonde.
N°88 - Deux anges délicieux hurlent tranquillement à l'horizon.
N°89 - L'arrosoir efféminé travaille méchamment à l'heure de prendre son bain.
N°90 - Les jambes engluées marchent cruellement dans la cheminée.
N°91 - La mystérieuse demoiselle large d'épaules pleure mécaniquement pendant le dîner.
N°92 - Un pépin de raisin adorable s'acharne dramatiquement à l'heure du goûter.
N°93 - Une moto libertine étudie avec la force du désespoir du soir au matin.
N°94 - Le chien du voisin honteux sirote gracieusement dans sa voiture.
N°95 - Un dictionnaire viril vogue exceptionnellement à l'emplacement exact que le berger avait décrit.
N°96 - Une tablette de chocolat bruyante inaugure rêveusement dans son lit.
N°97 - Le journaliste attentif aux désirs de son compagnon savoure brutalement près de lui.
N°98 - Le président bleu revend à vil prix irrégulièrement dans les toilettes.
N°99 - Les gouttes très contentes découvrent avec ferveur à trois pâtés de maisons.
N°100 - L'agriculteur fatigué crie tranquillement à la kermesse du village.
N°101 - Le gardien du château qui danse sans fin sautera faussement dans une bouteille d'eau.
N°102 - Le rêve enjoué brille étrangement le soir.
N°103 - Le coeur d'or bleu ciel chante outrageusement sur le chantier.
N°104 - La citrouille d'Halloween éphémère part avec féminité à midi.
N°105 - Le danseur pressé énonce gravement à Boston.
N°106 - Le moteur qui passait par là prend des photos vraiment en mars.
N°107 - L'animateur radio fier de lui pleure héroiquement au paradis.
N°108 - Un couple de rossignols que l'on admire se fait bronzer naturellement à l'intérieur du château.
N°109 - Mon globe terrestre grassouillet roucoule poliment en été.
N°110 - Le lapin qui prend son envol calcule implicitement dans la caravane des années 70.
N°111 - Les enfants imbus d'eux-mêmes se ratatinaient avec délicatesse dans le lac.
N°112 - Grand-père qui déchire une feuille s'endort fréquemment en lisant un livre.
N°113 - Un euro et un dollar élancés s'instruisent poliment dans une flaque d'eau.
N°114 - La porte d'entrée brillante danse difficilement au pied des chutes du Niagara.
N°115 - Les cloches dont on a oublié l'existence s'envolent sommairement dans la chambre.
N°116 - Le métro parisien qui regarde le soleil mange futilement sous les décombres.
N°117 - Le journal doux et mignon s'étale avec plaisir dans sa voiture neuve.
N°118 - Ta lampe de chevet féministe regrette proprement à cause d'un garçon.
N°119 - Une tasse de café au lait affreuse dévore doucement près du canal.
N°120 - Le banquier heureux se lave avec bien du mal au théâtre.
N°121 - Une secrétaire amoureuse s'amuse avec dextérité dans sa tasse de thé.
N°122 - Un troupeau de caribous studieux regarde tranquillement la mer qui monte.
N°123 - La Joconde rondelette lit amoureusement dans la poubelle.
N°124 - Un fraisier fou saute héroiquement loin, loin dans sa tête.
N°125 - Une calculatrice heureuse plonge logiquement à trois heures du matin.
N°126 - La bougie qui est devenue toute rouge recule magiquement près d'où elle était avant.
N°127 - Mon tapis de souris diabolique crie méchamment à cause d'un rendez-vous.
N°128 - L'ange et le démon sans complexes exigent frénétiquement avant de manger.
N°129 - Ton stylo sans chemise s'endort subtilement dans la voiture du voisin.
N°130 - Ma guitare époumonée se sacrifie élégamment sur les rails.
N°131 - Trois citrons qui dorment dans leur sofa rient hypocritement sur la montagne.
N°132 - Un ouragan épanoui écrit aimablement sur le toit.
N°133 - La lune enragée murmure avec plaisir à la piscine.
N°134 - L'athlète qui prend l'air hurle délicatement dans le ciel embrumé.
N°135 - Une abeille rabougrie travaille poliment dans le désert.
N°136 - Le dauphin sans peau court rapidement avant de se coucher.
N°137 - La petite sirène qui coulera dans le lac écrit sérieusement dans le four.
N°138 - Les petites filles sur le trottoir hésitantes cuisinent bizzarement à Paris.
N°139 - Une tulipe qui se la coule douce pleure bêtement comme un chien dans une ville.
N°140 - Le chanteur du groupe Anachronistyc fier de lui rigole fébrillement dans sa cave à vin.
N°141 - Ann qui se prend pour Mylène Farmer brode chaleureusement dans son bain de chocolat.
N°142 - L'enfant rigolo vitupère mollement à l'heure.
N°143 - L'ordinateur dont chacun sait qu'il est le dernier navigue sincèrement dans un sac.
N°144 - Le parachutiste relaxé resplendira vite dans la baignoire.
N°145 - Mon jardin qui s'habille navigue agréablement à la montagne.
N°146 - L'avion décalé s'ennuie accessoirement au cinéma.
N°147 - Les danseuses élégantes inventent follement à l'aube.
N°148 - L'humain fatigué rigole improbablement chez le boulanger.
N°149 - Ma femme belle libère à gorge déployée au lever du soleil.
N°150 - Mamie grassouillette mord goulument à la campagne.
N°151 - La femme de Jean enveloppée marche proprement au sous-sol.
N°152 - Mon hamster furieux chante probablement sur la plage.
N°153 - Le cadavre exquis boira le vin nouveau.