Document sans titre

Document sans titre


 

ACCUEIL

 

Contact

 

Services

 

Conseil

 

Relecture

 

Compte client

 

Compte-mots

 

Compteur caractères

 

Vidéos

 

Correction CV

 

Formats

 

Tarifs

 

Conditions

 

Devis

 

Espace Poésie, publiez gratuitement vos textes et poèmes sur www.alorthographe.com.

[ Retour à la page d'accueil de l'Espace Poésie ]

NOUVEAU et gratuit sur Alorthographe.com : découvrez 1350 mots, 3 niveaux de jeu et 27 catégories.


Manchette


Tomber malade sur une île paradisiaque alors que l’on a jamais bu, fumé ou pris de drogues…
Sentir sa tête « pourrir » alors que l’on était un dirigeant sportif, généreux, toujours d’avant-garde. Ce que l’on a vécu était si merveilleux, si intense. La déchéance que l’on entrevoit est inacceptable.

Se faire soigner, bien-sûr, mais où, par qui et de quelle manières dans un domaine si délicat ? Les tentatives sont vaines. Et l’on se demande s’il est encore nécessaire de continuer à vivre.

Les amis, la beauté du monde, la vie nous entraine machinalement à poursuivre cette déchéance. Alors qu’au fond de nous même, le suicide s’impose comme une évidence. Tant qu’on le peut encore…Sans sombrer dans l’alcoolisme ou d’autres paradis artificiels comme tant d’autres. Et prolonger un voyage qui ne mène nulle part !

Dans de pareilles situations, les langues se délient. Des révélations inattendues font surface. Tel qu’apprendre, à cinquante ans, la vérité sur son père! Tout était caché, travesti, enterré. Sous les décombres de la guerre d’Algérie. Rien n’a filtré, par honte, par pudeur ou malhonnêteté. Mais « tout finit par se savoir » ! Les peuples heureux n’ont pas d’Histoire. Nous n’en faisons pas partie, il n’y a plus qu’à assumer nos passés !

Les derniers témoins ne veulent rien dire. Par crainte, par intérêt, par indifférence. C’est humain ! Heureusement, des papiers demeurent, resurgissent incidemment, sans les rechercher. Mais on ne se rapproche pas de la sérénité en fouillant les archives judiciaires, les ruines ou les charniers.

Évidement, comme dans tous les conflits, certains en ont profité ! Cela a toujours existé, partout, à toutes époques. Qui à entendu parler du détournement des dommages de guerre par exemple ? Personne, bien-sûr, la superbe « rigueur » des rouages de l’Etat est là pour veiller. ! N’en doutons-pas ! Mais quoi que l’on y fasse, au moindre dérèglement, ils sont toujours là : les profiteurs !

Quand l’auteur de ces fraudes est votre propre mère et son amant, comment la nommer ? Comment vivre avec ? Surtout si vous êtes la principale victime ! Au fond, n’est-elle pas la cause profonde de cette soudaine maladie ? N’est-elle pas en train de vous tuer ? Mais vous cherchez encore …

Fiction, réalité ? Comment démêler le vrai de l’imaginaire ? Quelle est la part de préméditation dans un crime ? Cette intention inavouée ne fait-elle pas partie de la réalité. Ne mérite-t-il pas une narration ? N’a-t-elle pas une existence juridique avérée ?

Le faux, le vrai ! Le temps, qui a rendu toutes ces révélations incertaines, interprétables, n’aide pas à guérir ! Car la vérité des raisons profondes s’en est allée avec les témoins et les acteurs du drame.

Cela empêche de pacifier des situations qui restent tellement conflictuelles, agressives. Les mots, le dialogue deviennent vains ! Le seul et dernier recours ne sera-t-il pas la poudre et la lame ?

Alors que le vol d’une mouette est si beau dans l’azur mauve d’un levant bordé d’une ligne de cocotiers violet. Que le sillage d’un voilier plein de grâce sur le turquoise d’un lagon capte notre regard. Et les fauvettes à tête noire des chalets normands si pleines de légèreté et de vie deviennent un lointain souvenir d’enfance.

Aurez-vous encore envie de laisser une guerre se dérouler après avoir lu ce livre plein de rebondissements mais aussi d’humour ?

Eric Legroux alias Moeglen - texte original non corrigé (si vous souhaitez contacter cet auteur, merci de me joindre par le formulaire de contact, je vous mettrai en relations. Corinne Duval)

 

Conformément à la loi "Informatique et Libertés" N° 78-17 du 6 Janvier 1978 , vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et d'opposition que vous pouvez exercer par écrit au moyen du formulaire de contact de ce site.

       
Document sans titre