Document sans titre

Document sans titre


 

ACCUEIL

 

Contact

 

Services

 

Conseil

 

Relecture

 

Compte client

 

Compte-mots

 

Compteur caractères

 

Vidéos

 

Correction CV

 

Formats

 

Tarifs

 

Conditions

 

Devis

 

Moyens mnémotechniques, astuces orthographiques
Les secrets de la langue française vous intéressent ainsi que les moyens mnémotechniques pour vous souvenir aisément de l'orthographe des mots ?
Découvrez ALPHA ET LE SECRET DES MOTS de Corinne DUVAL, professionnelle de la langue française depuis plusieurs dizaines d'années, un livre de 294 pages tous publics, utile et ludique, apprenez tout en vous amusant (ISBN 978-2-9546968-1-2)

Alorthographe.com fournit des services professionnels de relecture, correction, réécriture, reformulation tous documents et publications sur les plans orthographique, syntaxique, lexical, grammatical, mais vous aide aussi à mieux comprendre et utiliser la langue française.
Découvrez également d'autres astuces orthographiques sur notre blog : http://alorthographe.unblog.fr/
Les exemples et explications ci-dessous correspondent à des fautes courantes.

Pour ne pas vous tromper, remplacez les mots de gauche par les mots de droite:

MOYENS MNÉMOTECHNIQUES

DIFFICULTÉ-------------------------SUBSTITUT
mordue, perdue---------------------- prise
les blés sont coupés----------------- les fleurs sont prises
et------------------------------------- et puis
est------------------------------------ était
es------------------------------------- tu es
a-------------------------------------- avait
ou------------------------------------ ou bien
où------------------------------------ là, ici
sa------------------------------------- son
ça------------------------------------- ce, cela
son----------------------------------- mon, sa
sont---------------------------------- étaient
se, ses------------------------------- me, mes
leur---------------------------------- mes (adj poss)
leur---------------------------------- lui, eux (pronom)
leurs--------------------------------- nos
peu----------------------------------- pas beaucoup
peut---------------------------------- il pouvait
tout---------------------------------- entièrement (adv)
tous---------------------------------- tous les (adj)
quand-------------------------------- lorsque
qu'en-------------------------------- que en prenant
quant-------------------------------- en ce qui concerne
l'a prise------------------------------ l'avait prise
la prise------------------------------- une prise (déterminant)
sait----------------------------------- savait
s'est, s'était------------------------ je me suis, je m'étais
c'est, c'était------------------------ ce sont, cela était
je tombai---------------------------- il tomba (p.simple)
aimerai------------------------------- il aimera (fut. ind.)
si------------------------------------- tant
s'y------------------------------------ il s'y perd
s'il------------------------------------ s'il prenait
il sent-------------------------------- il prend
on prend----------------------------- nous prenons
ont pris------------------------------ ils avaient pris
on prit------------------------------- nous prîmes
dans---------------------------------- dedans
d'en---------------------------------- de le, de en
j'en avais----------------------------- il en avait
j'en n'avais-------------------------- il n'en n'avait pas
on a---------------------------------- on avait
on n'a-------------------------------- on n'avait pas
qu'elle------------------------------- qu'il prenne
quelle, quel------------------------ lequel, laquelle
quelque----------------------------- si, à peu près
quelques---------------------------- plusieurs
quel que---------------------------- quel que soit
quelquefois------------------------ parfois
quelques fois---------------------- plusieurs fois
les manquent------------------------ ils les prennent
peut-être-------------------------- probablement
peut être--------------------------- pouvait être prise
près --------------------------------- à côté

Petites phrases ou mots "cultes":

Mais où est donc Ornicar ? (mais, ou, et, donc, or, ni, car) : les conjonctions de coordination.

Adam part pour Anvers avec cent sous, entre derrière chez Decontre (à, dans, par, pour, en, vers, avec, sans, sous, entre, derrière, chez, de, contre) : les principales prépositions.

Qui que quoi dont où : les pronoms relatifs.

Viens mon chou, mon bijou, mon joujou, sur mes genoux, et jette des cailloux à ce hibou plein de poux ! : mots en ou ayant un pluriel en oux.

Mots avec un "î" ou un "i" : "Le chapeau de la cime est tombé dans l'abîme et celui du boiteux est tombé dans la boîte."

Les adjectifs possessifs : "C'est notre maison, notre leurre, mon tonneau, ma tasse à thé, voleur !" (Ses, notre, mes, son, notre, leur, mon, ton, nos, ma, ta,sa, tes, vos, leurs). Attention, "le nôtre" prend un accent circonflexe ("Il est à nous, c'est le nôtre").

Addition... 1 ou 2 d ? Dans "addition", il y a 2 D, car d+d = aDDition.

Verbes en -ayer : pour retenir comment se conjuguent les verbes en -ayer, il suffit de savoir qu'ils peuvent soit changer le y en i devant un e muet soit conserver le y : "Il paiera ses dettes prochainement ou il payera ses dettes prochainement".

Un "L" ou "LL", un "T" ou "TT" : il faut prononcer le mot. Par exemple "j'appelle" prend deux "L" car lorsqu'on le prononce, le dernier "e" est muet. En pratique, lorsqu'on dit le mot on entend "j'appel" ; le "L" est la dernière lettre du mot a être prononcée. C'est pour cela que "appeler" n'en prend qu'un : le dernier son entendu est "é" et pas "L".
Pareil pour "je jette" et "jeter". Dans le premier, le dernier son entendu est "t" donc on met deux "T", dans le second, le dernier son entendu n'est pas "t", c'est "é" donc on ne met qu'un "t". Attention, il y a des exceptions comme "péter" par exemple!

"Censé" et "sensé" : pour ne plus les confondre et les écrire correctement il faut se rappeler de l'étymologie de ces deux termes. Nous écrirons "sensé" lorsque nous voulons préciser que quelque chose a du sens ou que quelqu'un a du bon sens. Par exemple : "Cette personne est parfaitement sensée et saine d'esprit !" Nous écrirons "censé" lorsque nous voulons dire que quelque chose ou quelqu'un et supposé remplir certaines caractéristiques ou fonctions. Cela vient du latin censere qui signifiait « évaluer la fortune et le rang, recenser » d'où sa signification se rapportant à un jugement ou une estimation. Par exemple : "Cette personne était censée apporter le courrier."

Courir, mourir et nourrir : les verbes courir et mourir ne prennent qu'un r : en effet, quand on court on manque d'air (d'r) et on ne meurt qu'une fois... Par contre le verbe nourrir prend 2 r car on mange plusieurs fois par jour.

       
Document sans titre