Document sans titre

Document sans titre


 

ACCUEIL

 

Contact

 

Services

 

Conseil

 

Relecture

 

Compte client

 

Compte-mots

 

Compteur caractères

 

Vidéos

 

Correction CV

 

Formats

 

Tarifs

 

Conditions

 

Devis

 

Quelques règles essentielles d'orthographe d'usage

Alorthographe.com fournit des services professionnels de relecture, correction, réécriture, reformulation tous documents
et publications sur les plans orthographique, syntaxique, lexical, grammatical, mais vous aide aussi à mieux comprendre et utiliser la langue française.
Découvrez également d'autres règles d'orthographe sur notre blog : http://alorthographe.unblog.fr/
Les exemples et explications ci-dessous correspondent à des fautes courantes. >>> suite

Comment utiliser "bien que" :

On doit toujours accorder les modes et temps comme avec « avant/afin/pour que » quand la subordonnée est écrite à la forme négative (action virtuelle) ou dont la réalisation est incertaine, en employant le subjonctif.

Exemple :
"Bien qu’il soit diplômé, il ne trouve pas encore d'emploi. "... Et non pas " Bien qu'il est"!


Les noms en -AIL :

Ils forment leur pluriel en -AILS (portails), sauf : bail, corail, émail, soupirail, travail, vantail, vitrail, qui se terminent par -AUX.


Les noms en -AL :

Ils forment leur pluriel en -AUX (chevaux) sauf : bal, cal, carnaval, chacal, festival, pal, régal, choral, récital, narval, nopal, santal, serval, qui se terminent par -ALS.


Les noms féminins en -UE :

Ils prennent toujours un -E (avenue) sauf : bru, glu, tribu, vertu.

La cédille :

Elle ne s'emploie que devant A, O et U.

Exemples :
"lança, garçon, reçu" mais "merci, ici, cerise, cirage, cyclone"


Le tréma :

Il n'existe qu'au féminin, il se place sur le "E" et non sur le "U".

Exemples :
"aiguë, ciguë, ambiguë"


Les noms en -AU, -EAU, -EU :

Ils forment leur pluriel en -X (tuyaux, châteaux, cheveux) sauf : landau, sarrau, alleu, bleu, pneu qui se terminent par -S.


Les noms en -OU :

Ils forment leur pluriel en -OUS (fous), sauf : bijou, caillou, chou, genou, hibou, joujou, pou, qui se terminent par -OUX.

Les noms féminins en -EUR :

Ils ne prennent jamais de -E (couleur) sauf : demeure, heure.


Les noms féminins en -OUE :

Ils prennent toujours un -E (boue) sauf : toux.


La règle du -EAU :

Les noms prennent toujours -EAU (bateau, château) sauf étau, landau, sarrau, et sauf les noms pour lesquels cette terminaison est précédée d'une voyelle : fabliau, gruau, noyau.


Les couleurs :

Si la couleur est désignée par un seul mot, ce mot est invariable lorsqu'on peut intercaler devant "couleur de".

Exemples :
"Des habits marron" (couleur de marron)
"Des chaussures crème"(couleur de crème)

En revanche, on dira "des cheveux châtains" (on ne peut pas dire "couleur de châtain")

Exceptions :
Les mots "écarlate, mauve, pourpre, rose" s'accordent, bien qu'on puisse intercaler "couleur de"!

Exemples :
"Des parures pourpres, des robes roses".

Si la couleur est désignée par deux mots, les deux sont invariables.

Exemples :
"Des cheveux châtain clair, des yeux bleu foncé".

>>> suite

Les noms féminins en -é :

Ils prennent toujours un -E (idée) sauf les noms en -tié (amitié) et en -té (santé). En revanche, on écrit -tée lorsqu'il s'agit d'une contenance (pelletée, charretée, cuillerée) ou qu'ils proviennent d'un participe passé (dictée, montée).


"Nu" et "demi":

Devant un nom, ils sont invariables : "nu-pieds", "demi-heure".

Après un nom, ils s'accordent : "nu" en genre et en nombre, "demi" en genre seulement.

Exemple :
"Il était pieds nus (ou jambes nues, ou tête nue), à trois heures et demie."


Les adjectifs terminés en -ILE :

Ils prennent toujours -ILE (utile, futile), sauf : civil, puéril, subtil, vil, viril, volatil (ne pas confondre avec le nom masculin : un volatile) et tranquille qui prend deux "l".


Quelque :

Il prend un -S seulement quand il peut être remplacé par "plusieurs".

Exemple :
"Il y a quelques jours".

En revanche, on écrit "il m'a témoigné quelque reconnaissance" (on ne peut pas dire "plusieurs reconnaissances"), "il y a quelque trente ans", "quelque gentilles que soient ces personnes".

"Quelque", placé immédiatement devant un verbe, s'écrit en deux mots : "quel que". "Quel" s'accorde avec le sujet du verbe.

Exemples :
"Quelles qu'aient été vos idées", "quels que soient vos échecs".

       
Document sans titre